23/10/2013

hummm…

DSC02311.jpg

22/10/2013

Arceau…

détail…

DSC02310.jpg

21/10/2013

48 heures chrono…

De retour de Bitburg j'étais chagriné car je ne comprenais pas pourquoi les temps se tenaient mais qu'il était impossible de les descendre…

A cela s'ajoutait le problème de batterie 16V qui avait explosé, j'en avais une en commande et je l'attendais…

Le lundi précédent la course la batterie arrive, les idées se bousculent, So n'est pas très chaude pour aller en Italie car en plus, elle a du boulot…

mais je suis sur de mon raisonnement, il faut y retourner…

je prends mon mal en patience, j'arrive à convaincre So, c'est décidé on va en Italie…

Vendredi 15h, c'est parti pour 620kms…

Arrivée sur place nos amis du Wild Cats Race nous acueillent, 22 h contrôle technique des autos (c'est aussi ça l'Italie)…

Samedi matin on est dans le brouillard mais tant pis on est là pour tester…

C'est parti, burn ok, mais pour le départ j'ai un peu exagéré, faut dire aussi que la gestion est pas simple à comprendre… bref l'auto par sur le côté et fait le run à moitié sur la piste …

De retour je modifie les valeurs de gestion et c'est le moment du deuxième essai:

Burn pas mal, l'auto décolle mais sans plus, au passage de la deux elle s'écrase et ouch ça a l'air d'envoyer sévère…

Je me retourne (en Italie l'affichage est dans le dos du départ donc il n'y a que ceux qui sont après le départ ou en zone de burn qui peuvent voir), j'attends…

le reaction time s'affiche, je sens que le public me regardent, le chrono s'affiche, ma vue ce brouille, je regardent devant moi et tous le monde semble dire alors??, neuf je viens de voir neuf… 

un peu abasourdi je traverse pour aller me cacher sur le quad, putain j'ai pas mis de lunette…

Je pars chercher l'auto et en chemin je me dit vrai ou pas vrai, et si j'avais mal vu, j'arrive devant So et je lui dit…

elle ne me crois absolument pas, j'attache Lady et on repart, un grand moment de solitude m'envahit me serais-je trompé?… 

Retour au paddock le public applaudit, bon signe mais les Italiens adorent les maggiolinos…

So court chercher son ticket, elle revient et percute, elle a réussi…

9"72 à 237 km/h…

La joie est indescriptible mais faut être sur que le hasard n'existe pas…

On y retourne pour un troisième run…

Burn ok, l'auto démarre mieux tout s'enchaîne nickel, je me retourne et j'attends:

9"74 mais à 241 km/h…

le dernier run sera un run de qualif qui nous permettra de prendre la deuxième place de cette course Italienne…

Merci aux organisateurs Italiens, merci à Minou, thanks Ron…

On se voit l'an prochain…

Signé: Un mécano comblé

Au plus juste…

DSC02301.jpg

20/10/2013

Joint…

en place…

DSC02296.jpg

19/10/2013

Maintien…

des montants avec le panneau carbone…

DSC02284.jpg

A clé…

DSC02050.jpg